La sexualité après 55 ans : mieux qu’à 20 ans ?

Ici, on pense que c’est la personne qui fait le tabou, plus que le sujet. Ainsi, si la sexualité des seniors est un sujet « touchy » pour vous, cherchez pourquoi. Car ce sujet sort des bouches embarrassées et des esprits délicats pour devenir objet d’intérêt. Et c’est tant mieux !

Une sexualité épanouie n’est plus synonyme de jeunesse. Pourquoi faudrait-il y renoncer à 50, 70 ans ou plus ? Au nom de quoi ?

Nous ne nions pas que les corps changent. Nous prônons l’apprivoisement  et l’acceptation des modifications de son corps et de ceux de son partenaire amoureux.

 Là où il y de la gêne, y a pas de plaisir !

Une étude de 2015 publiée dans la revue « Archives of sexual behavior » affirmait que le nombre de rapports sexuels augmentait une fois passé le demi-siècle de mariage ! Alors qu’on m’amène celui ou celle qui prétend que la routine et les habitudes tuent le désir ! Le sexe ne semble pas connaître de limite d’âge, et c’est tant mieux : il entretient la santé et favorise un long et heureux chemin de vie. Aux Pays-Bas, des chercheurs ont même démontré que le plaisir charnel influait positivement sur la mémoire.

Eprouver du désir après la ménopause

La ménopause entraîne dans son sillage de profonds bouleversements hormonaux chez la femme. S’ils peuvent jouer sur la libido et diminuer ou augmenter l’envie de faire des câlins, ils ne signent pas l’arrêt de mort du désir. Si celui-ci se fait plus discret, il serait plutôt une manifestation d’une dépression, provoquée par les changements physiologiques associés à la ménopause (absences de règles, diminution du nombre de poils pubiens…).

Certaines femmes ressentent leur ménopause comme une atteinte à leur potentiel de séduction. C’est cette pensée inhibante qui entraîne une baisse de désir. Pour désirer, une femme doit se sentir désirable. Alors pour retrouver le moral, pourquoi ne pas s’autoriser un petit tour chez son coiffeur, une nouvelle robe ou un maquillage différent ?

Du côté de l’excitation sexuelle et de l’orgasme, le ressenti diffère parfois de celui de ses jeunes années, mais il n’est pas forcément moins fort. Ce qui change de manière plus sûre, c’est la lubrification naturelle. Réduite, elle peut rendre les pénétrations plus douloureuses. Quand c’est le cas, on n’hésite pas à se tourner vers les gels lubrifiants.

 Les hommes aussi connaissent leur « ménopause »

Des troubles érectiles peuvent survenir après 60 ans. Un homme sur trois devra y faire face. Le bon réflexe à adopter si les pannes se succèdent constitue à se rendre chez son médecin. Cette difficulté peut être un signe précurseur d’un trouble cardio-vasculaire. L’artère de la verge se bouche environ trois ans avant les autres. Quand on voit le tabou qui entoure les troubles de l’érection, qui aurait pu penser qu’ils pouvaient en fait rendre service ?

Le désir se trouve parfois affecté par la diminution du taux de testostérone. Celle-ci se produit après 55 ans. C’est ce qu’on appelle l’andropause. Surviennent aussi des troubles de l’humeur, des éjaculations moins fortes et, dans quelques cas, des insomnies ou encore une prise de poids. Alors oui, de la testostérone en gel ou sous forme e comprimés peut pallier au problème. Mais pour que ce soit le cas, il faut que l’andropause soit confirmée par un bilan sanguin. Sinon, gel et autres comprimés s’avéreraient dangereux pour la santé.

Par ailleurs, une étude irlandaise a prouvé qu’en pratiquant une activité physique et en faisant un régime, des hommes prédiabétiques et avec quelques kilos en trop parvenaient à augmenter leur taux de testostérone d’environ 50% !

Réinventer son intimité

Plusieurs actions permettent d’entretenir une sexualité épanouie :

Ecouter son corps et celui du / de la partenaire
Entretenir les muscles sollicités par l’acte sexuel, notamment le périnée
Ne pas fumer, ne pas boire, avoir une alimentation équilibrée.

Il n’y a plus qu’à vous souhaiter beaucoup de plaisir pour vos câlins à venir… !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *